Chant des 4 aspects

Quand tu auras réalisé la vérité sans début ni fin,
Peu importe que cette vue semble supérieure ou inférieure,
Demeure l’esprit sans point de référence.
Rester sans saisie dualiste constitue la vue.

Chant du Guéshé de Lowo

Ecarte les activités temporelles de ton esprit.
Médite sur la forme de la divinité,
Sans hésitation, ni doute,
Avec clarté, sans pensées.

Chant des villageois

En vous adressant au noble maître, le guide,
Vous pourrez, de fait, parcourir le chemin.

Chant de Sukhasiddhi

La nature des choses n’est pas évidente,
Manger obscurcit ton expérience méditative.

Chant Vajra

De l’espace sans naissance, surviennent sans cesse les apparences ;
Elles ne sont que pensées qui s’élèvent sans entrave.
De l’espace de la conscience du pratiquant,
Surgit le corps illusoire que rien n’altère.
Les pensées de cette vie se sont évanouies.

Chant des 13 disciples

Dans la nature de la réalité sans commencement ni fin,
Qu’appelle-t-on ” pensée ” ?

Chant du moine

Le Bouddha est l’ancêtre de tous les êtres,
Le saint enseignement constitue leur patrimoine.

Lorque le fidèle reçoit cet héritage spirituel,
Refuser cette richesse est absurde.

Chant Vajra de l’esprit immortel

Les soutras, les tantras, les instructions directes et l’expérience
Nous révèlent le suc de l’immortalité, l’éveil sans méditation.
Ainsi le corps ordinaire mûri par le karma
Devient de lui-même le corps de sagesse.